Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘hôtel de ville de Montréal’

Mary Pickford à l'hôtel de ville, 1948, VM94-Z289-2

À compter de demain et jusqu’au 8 octobre 2012, le musée McCord présente l’exposition Mary Pickford et la création du star-system.  Sur son site web, le musée présente l’expo de la façon suivante :

Surnommée l’« enfant chérie de l’Amérique », la canadienne Mary Pickford est plus qu’une star de cinéma, elle fut aussi une pionnière de l’industrie. Productrice indépendante et cofondatrice de la United Artists, elle a été l’une des femmes les plus puissantes dans le fief masculin de Hollywood. Image de marque d’une multitude de produits, icône de la mode et objet d’une admiration universelle, elle est devenue l’une des premières « célébrités » dans le sens actuel du terme.

Cette exposition, présentée du 3 mai au 8 octobre 2012, a été créée principalement à partir des archives de la Rob Brooks Mary Pickford Collection de la Film Reference Library du TIFF, dont les quelque 2 000 objets-souvenirs témoignent de l’héritage laissé par l’une des plus grandes stars du cinéma muet. Le public pourra admirer, parmi les 209 objets sélectionnés, des photos, des extraits et des affiches de films, ainsi qu’une vaste gamme de produits dérivés de l’époque.

Saviez-vous que Mary Pickford était venue à l’hôtel de ville de Montréal le 13 janvier 1948 à l’occasion de la campagne nationale d’aide aux enfants. Elle fut reçue par le conseiller Frank Hanley.  Sur nos photographies, on y voit l’actrice signant le livre d’or en présence de Hanley, de Michel Normandin et autres invités.

Mary Pickford à l'hôtel de ville de Montréal, 1948, VM94-Z289-3

Mary Pickford, de son vrai nom Gladys Louise Smith (née le 8 avril 1892 à Toronto, morte à Santa Monica le 29 mai 1979), est une actrice, productrice et femme d’affaires canadienne, ainsi que la cofondatrice du studio United Artists et de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences. (Wikipedia)

Publicités

Read Full Post »

Photo : Yvan Laing, 1957, Archives de la Ville de Montréal, VM94,SY,SS1,SSS17,Z665-001

En janvier 1957, le maire Jean Drapeau et sa famille accueillent les enfants de Montréal pour une réception dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville. Qui d’autre que Tante Lucille (de son vrai nom Lucille Desparois) peut les égayer de merveilleux contes? Va-t-elle leur raconter l’histoire du sucre d’érable ou celle des trois petites fauvettes, que l’on trouve sur son disque « Il était une fois… »? Tante Lucille commence sa carrière de conteuse en 1944 avec la publication d’un premier livre. En 1948, c’est le début de son émission radiophonique à Radio-Canada, qui, pour le bonheur de plusieurs générations d’enfants, reste en ondes jusqu’en 1974.

Read Full Post »

Maurice Duplessis et Camillien Houde, 1948, VM94-Z277-2Le 17 août 1936, Maurice Duplessis et l’Union nationale remportent l’élection générale au Québec avec 76 députés. Le parti libéral, au pouvoir depuis 1897, ne conserve que 14 sièges.  Sur l’île de Montréal,  8 des 12 circonscriptions passent aux mains de l’UN, même celle de Westmount remportée par William Ross Bulloch. Parmi les nouveaux députés montréalais du parti de Maurice Duplessis, on remarque Gilbert Layton dans Montréal – Saint-Georges. Nommé ministre, il se représente en 1939 comme conservateur indépendant. Il est le père de Robert Layton, député conservateur et ministre sous le gouvernement de Brian Mulroney et le grand-père de Jack Layton, chef du Nouveau parti démocratique et chef de l’opposition aux Communes.

Quant à Maurice Duplessis, il perdra l’élection de 1939 mais reviendra en force en 1944. Il s’installera au pouvoir jusqu’à sa mort en 1959.  Les photos nous le montre en compagnie du maire Camillien Houde lors d’une visite à l’hôtel de ville de Montréal le 9 août 1948. Soulignons que Duplessis fut le successeur de Houde à la tête du parti conservateur en 1933.

Un album de 6 photos de la visite est disponible à l’adresse suivante :  http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157627455243220/

Les informations de cet article sont tirées de Wikipedia :

Maurice Duplessis et Camillien Houde, 1948, VM94-Z277-4

Read Full Post »

Rusty Staub et le maire Jean Drapeau, 7 avril 1970. VM94-E2580-008Mardi le 7 avril 1970, Montréal se prépare à accueillir ses Expos pour une deuxième saison. Entre 9 h et 10 h, le maire Jean Drapeau reçoit les membres de l’équipe à l’hôtel de ville pour une petite réception et la signature du livre d’or.

Par la suite, les joueurs se dirigent au parc La Fontaine où se prépare un défilé organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal.

Ce défilé se met en branle à 11h30. Il emprunte les rues Sherbrooke, Peel, Sainte-Catherine, Université et Dorchester (René-Lévesque) pour se terminer à 12h30 à la Place Ville-Marie où le gérant Gene Mauch y présente les membres de son équipe.

L’ouverture officielle de la saison au parc Jarry a lieu le lendemain face aux Cards de Saint-Louis.

Les Archives de Montréal vous proposent un album de 37 photos de cet événement à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157627069978036/

Dans les prochains jours le match inaugural du 8 avril 1970 au parc Jarry.

Les joueurs des Expos à la Place Ville-Marie, 7 avril 1970, VM94-E2580-067

Read Full Post »

Win Butler, Régine Chassagne et les autres membres d'Arcade Fire en compagnie du maire Gérald Tremblay et des conseillères Hélène Fotopoulos et Élaine Ayotte, 2 mars 2011

Le 2 mars 2011, le maire Gérald Tremblay, et la responsable de la culture, du patrimoine, du design et de la condition féminine au comité exécutif, Helen Fotopulos, accueillaient les membres du groupe Arcade Fire pour pour signer le Livre d’or de la Ville de Montréal à l’hôtel de ville.  Le groupe venaient de recevoir le Grammy de l’Album de l’année pour The Suburbs ainsi que les Brit Awards du Meilleur album et du Meilleur groupe international. Hier, le 27 mars, ils recevaient des trophées pour l’album et le groupe de l’année au Canada lors de la cérémonie des Juno.

Le communiqué de la Ville donnait la parole au maire Tremblay et à madame Fotopoulos :

« Montréal est une ville de créateurs et Arcade Fire en est un exemple retentissant! Il n’y a pas de meilleurs ambassadeurs pour témoigner de la vitalité de la scène musicale montréalaise à travers le monde. Nous sommes honorés d’accueillir aujourd’hui ce groupe dont les plus récentes victoires ont fait la fierté de tous les Montréalais », a déclaré le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay.

« Groupe talentueux et engagé, Arcade Fire fait notre fierté, ici comme ailleurs. C’est pourquoi les élus municipaux ont adopté, lors du dernier conseil municipal, une déclaration afin de souligner les victoires du groupe Arcade Fire. Plusieurs élus ont profité de l’occasion pour faire de vibrants témoignages à l’égard du groupe. Au nom de tous les Montréalais, nous souhaitons à Arcade Fire tout le succès qu’il mérite », a mentionné Mme Helen Fotopulos.

Fait exceptionnel, les Archives de Montréal vous propose des archives toutes récentes : un reportage de 10 photographies de Denis Labine, photographe de la Ville, de la visite du groupe à l’hôtel de ville de Montréal.

À voir absolument :  http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157626372237152/

Le groupe Arcade Fire sur le fameux balcon de l'hôtel de ville de Montréal, 2 mars 2010.

Voir aussi :

Read Full Post »