Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘baseball’

Match inaugural des Expos de Montréal, 14 avril 1969, VM94-Ad76-0131

Le 14 avril 1969, dans l’est de Montréal, des gamins de 10 et 11 ans sagement assis dans leurs classes rêvent du match inaugural des Expos. Quelle magnifique journée pour être dans les gradins du stade du parc Jarry avec 29 184 autres spectateurs pour le premier match de baseball majeur à l’extérieur des États-Unis ! Vers 13 h 20, les cérémonies d’ouverture débutent avec la présentation des dignitaires. Le premier ministre du Québec, Jean-Jacques Bertrand, est sifflé alors que le maire Jean Drapeau est acclamé. Les joueurs des Expos – Boccabella, Stoneman, Laboy, Staub, Jones, Wills et autres – sont ovationnés durant près d’une minute.

Le «Play ball» retentit à 13 h 45. Les Cards de Saint-Louis se présentent au bâton. Lou Brock frappe un roulant à Gary Sutherland au deuxième but pour le premier retrait du match. Dans la deuxième moitié de la première manche, les Expos s’amènent au marbre. Avec deux hommes sur les buts, le joueur de champ gauche Mack Jones claque un circuit de trois points.  Il est tout de suite adopté par les amateurs qui ont pris place dans les estrades populaires («bleachers») et qui l’éliront bientôt maire de Jonesville. Après une remontée des Cards en quatrième manche, les Expos l’emportent finalement 8 à 7. Comment les élèves l’ont-ils su? Un des leurs possédait une radio à transistors munie d’un écouteur placé dans l’oreille droite et cachée par ses cheveux. Ah! Le progrès!

Les Expos de Montréal, 14 avril 1969, VM94-Ad76-0128

Read Full Post »

Vladimir Guerrero, 30 août 2000, VM94-Y-25-304-017

Pour terminer notre été de baseball, voici le 5e  et dernier album sur nos Expos de Montréal, qui nous ont malheureusement quittés en 2004.

Le 30 août 2000, les Expos affrontent les Diamondbacks de l’Arizona lors de leur 130e match de la saison. Ils perdent 7 à 0 devant une maigre foule de 2 000 personnes. Le lanceur gagnant est Randy Johnson (17-5), un ex-Expo, et le perdant est Felipe Lira (3-5).

En ce qui concerne la saison 2000, nos Expos terminent au 4e rang avec 67 victoires et 95 défaites pour une moyenne de .414. L’assistance pour la saison au stade olympique est de plus de 925 000 spectateurs.

VM94-Y-25-304-021

Pour consulter cet album de 36 photos, cliquez sur le lien suivant : Expos contre Diamondbacks, 30 août 2000 

Source : Baseball Almanach (www.baseball-almanach.com)

Read Full Post »

Marquis Grissom, 1991, VM94-U5856-004Pour continuer notre été en baseball, les Archives de Montréal vous proposent un album de 60 photographies en couleurs d’un match des Expos de Montréal en 1991.

En effet, le 31 mai, les Expos reçoivent les Cubs de Chicago et Andre Dawson au stade olympique devant 17 308 spectateurs. Dennis Martinez est au monticule pour les Expos et Mike Bielecki pour Chicago. Les Expos sont défaits au compte de 7 à 2. Dennis Martinez encaisse sa 4e défaite contre 6 victoires.

Ivan Calderon, 1991, VM94-U5856-034Les Expos terminent la saison au 6e et dernier rang de la division Est de la Ligue Nationale avec un dossier de 71 victoires et 90 défaites, une moyenne de .441, et à 26,5 matchs de meneurs, les Pirates de Pittsburgh.

Au cours de la saison, le gérant Buck Rogers sera congédié et remplacé par Tom Runnells.

Bill Sampen, 1991, VM94-U5856-043Malgré cette mauvaise saison, 934 742 spectateurs sont allés les encourager.

Pour consulter cet album, cliquez sur le lien suivant : Expos contre Cubs, 31 mai 1991

 

Source : Baseball Almanach (www.baseball-almanach.com)

Dennis Martinez, 1991, VM94-U5856-011

Read Full Post »

Le lanceur Claude Raymond et le journaliste Pierre Dufault de Radio-Canada, 1970, VM94-E2581-004

Après le défilé et la réception de la veille, les Expos de Montréal entreprennent leur deuxième saison locale au stade du parc Jarry le 8 avril 1970. Notre équipe affronte à nouveau les Cardinals de Saint-Louis et leur lanceur Bob Gibson. Le lancer protocolaire est effectué par Kenneth McNeil et Nancy Tremblay de la Société des Enfants du Québec. La balle est captée par John Stewart (12 ans), receveur de l’équipe de la petite ligue de Valleyfield.

Le lancer de Bill Stoneman, 8 avril 1970, VM94-E2581-092

Malheureusement, les Expos perdent le match au  compte de 7 à 2 devant 21 173 spectateurs. Le lanceur gagnant fut Bob Gibson et le perdant Bill Stoneman

Ron Brand et Gene Mauch, 8 avril 1970, VM94-E2581-039Il faut aussi souligner que le samedi précédent le match, selon le journal La Presse, «plusieurs jeunes Montréalais sont allés prêtés main-forte aux employés du Parc Jarry. Question d’emlever les derniers vestiges de la tempête de vendredi dernier (La Presse, lundi 6 avril 1970)»

Les Archives de Montréal proposent un album de 57 photos de cet événement à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157627008622307/

Calendrier des Expos, 8 avril  1970, VM94-E2581-063Si vous désirez consulter les statistiques de ce match, rendez-vous sur Baseball-reference.com. On y apprend que le match a duré 2h 41 et on y trouve un compte rendu complet de tous les jeux de toutes les manches. Incroyable!

Read Full Post »

Guide de presse des Expos de Montréal, 1969

Lors du premier match des Expos de Montréal en 1969, les journalistes d’Amérique du Nord reçoivent un guide de presse (français-anglais) qui leur permet de mieux connaître la nouvelle équipe du baseball majeur.

On y retrouve toutes les informations susceptibles de les intéresser. Mentionnons celles concernant la direction du club, les dates importantes, les statistiques sur le stade du parc Jarry, la constitution de l’ équipe au moment du repêchage, les notes et statistiques sur les joueurs. les hôtels fréquentés par l’équipe sur la route (le Roosevelt à New York), les matchs joués durant la saison et même la prononciation du nom des joueurs (Boccabella, John : Bock-uh-BELL-uh).

Une page est aussi consacrée à la Ville de Montréal et à ses attraits. Citons-en quelques extraits :

«Montréal est une ville de grande variété et de beauté. C’est une ville qui peut satisfaire tous les goûts»

«Cette grande dame française de 327 ans est sensuelle.»

«Montréal est un centre intellectuel et culturel, et sa population métropolitaine de 2,7 millions comprend plus de 30 groupes ethniques.»

«Depuis quelques années, Montréal a été considérée comme une « grande dame » de la société internationale, mais sous sa cape de vison, la ville demeure une « fille du peuple »».

Les Archives de Montréal vous proposent donc d’explorer et de lire ce guide de plus de 60 pages à l’adresse suivante : http://fr.calameo.com/books/00020327477c9bdabbe8f  

Le Parc Jarry dans le Guide de presse 1969

Read Full Post »

Rusty Staub et le maire Jean Drapeau, 7 avril 1970. VM94-E2580-008Mardi le 7 avril 1970, Montréal se prépare à accueillir ses Expos pour une deuxième saison. Entre 9 h et 10 h, le maire Jean Drapeau reçoit les membres de l’équipe à l’hôtel de ville pour une petite réception et la signature du livre d’or.

Par la suite, les joueurs se dirigent au parc La Fontaine où se prépare un défilé organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal.

Ce défilé se met en branle à 11h30. Il emprunte les rues Sherbrooke, Peel, Sainte-Catherine, Université et Dorchester (René-Lévesque) pour se terminer à 12h30 à la Place Ville-Marie où le gérant Gene Mauch y présente les membres de son équipe.

L’ouverture officielle de la saison au parc Jarry a lieu le lendemain face aux Cards de Saint-Louis.

Les Archives de Montréal vous proposent un album de 37 photos de cet événement à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/sets/72157627069978036/

Dans les prochains jours le match inaugural du 8 avril 1970 au parc Jarry.

Les joueurs des Expos à la Place Ville-Marie, 7 avril 1970, VM94-E2580-067

Read Full Post »

Renseignements sur les billets, 1969, p. 60

En 1969, pour assister à un match des Expos en 1969, vous deviez débourser entre 1$ (estrades populaires – bientôt Jonesville – pour les enfants de 12 ans et moins) et 5$ pour les loges. Selon le site de la Banque du Canada (feuille de calcul de l’inflation), cela équivaut en dollars de 2011 à des prix entre 6,11$ et 30,56$ le billet. Le salaire moyen de l’époque est d’environ 150$ par semaine.

Mis à part le parc Jarry, on pouvait se procurer des billets à la Place Ville-Marie, au Terminus d’autobus Provincial, aux trois magasins Simpsons ainsi qu’aux dix magasins Miracle Mart!

Aliam vitam, aliam mores!

Read Full Post »

Older Posts »